Apprendre la peinture aquarelle

peinture aquarelle

Envie d’apprendre de nouvelles choses et de pratiquer une activité à la fois tendance, créative et amusante ? La peinture aquarelle est le passe-temps idéal. Quand on parle d’aquarelle, il s’agit d’une technique de peinture à l’eau qui se réalise sur un papier. Elle utilise une gomme arabique et un pigment transparent pour pouvoir obtenir un support. La spécificité de celle-ci repose sur sa couleur vive et lumineuse et ses peintures délicates. Pour un débutant, elle est un peu difficile à maîtriser, surtout au niveau de l’effet. Voilà pourquoi, il est important de s’entraîner et d’apprendre les différentes techniques.

Connaissance des techniques de base pour apprendre l’aquarelle

Toutes les peintures demandent la maîtrise de quelques notions de base avant d’apprendre l’aquarelle. Deux techniques essentielles sont bonnes à savoir. La première concerne le travail à sec, il s’agit d’effectuer un dessin avec un pinceau humide sur une feuille de papier sèche.

La seconde technique s’appelle « l’humide sur humide » ou encore « mouillé sur mouillé ». Comme son nom l’indique, le support et le pinceau sont humides. Lorsqu’on passe à la combinaison, les couleurs s’éparpillent sur le papier et permettent d’obtenir des effets flous. Cette méthode est utilisée lorsqu’on veut, par exemple, peindre l’océan.

La peinture fait appel aux certains savoir-faire pour varier les effets obtenus. Lavis et glacis, deux termes très utilisés dans le domaine de l’aquarelle. Le lavis consiste à appliquer une seule couleur sur le papier, qu’il s’agit d’un papier sec ou humide. Celui-ci peut être également aplat, c’est-à-dire, la plage de couleur est uniforme, dégradé ou encore multicolore.

Quant au glacis, il s’agit de la superposition de deux couches dont l’une est transparente et l’autre est déjà sèche. Cette méthode permet de donner de la nuance et de la profondeur au dessin. Une fois que les bases sont appréhendées, il suffit de se mettre à la pratique pour améliorer petit à petit sa performance.

Bien choisir les matériels utilisés avant de se lancer

Lorsqu’on fait de la peinture, il est essentiel de s’équiper de bons matériels afin d’obtenir de meilleurs résultats. Acheter un produit de basse qualité serait simplement du gaspillage, car les outils médiocres découragent les initiés en voyant le rendu de son travail. Si l’apprenti opte pour des accessoires de haute qualité, il sera satisfait et aura plus de motivation.

Au niveau de l’aquarelle, le papier ainsi que le pinceau font partie du matériel de base dont il faut disposer. La qualité du support papier est extrêmement importante et doit mériter la peinture qu’on veut réaliser. Il est essentiel que le papier soit plus épais et qu’il absorbe l’eau. Concernant l’épaisseur, il est vivement recommandé de choisir un papier qui pèse au moins 300 gr. De cette manière, le dessin se sèche plus vite. Autrement dit, si la feuille de papier est trop fine, cela entraînera un risque de gondolage.

En ce qui concerne le pinceau, il n’y a pas trop d’exigences, il suffit de trouver un pinceau pour l’aquarelle qui convient à son goût et à son style dans le supermarché ou en ligne. Pour les débutants, l’idéal serait d’utiliser un pinceau synthétique.

Les bonnes attitudes à adopter pour s’entraîner à l’aquarelle

La maîtrise de la composition de l’eau est la base de la peinture aquarelle. Elle nécessite donc une extrême précision afin de réussir un bon dessin. De plus, lorsque les couleurs coulent, cela fait naître des formes attirantes. Il est essentiel d’être calme et de bien se détendre en travaillant avec légèreté. Cela permet en même temps de se divertir et réussir un chef-d’œuvre.

Ensuite, l’exercice de l’aquarelle nécessite une attitude positive. Il ne faut pas démotiver ou tout laisser tomber. Au contraire, il faut persévérer et trouver la force de continuer. Cela permet d’aiguiser progressivement son niveau de compétence. Ne pensez surtout pas à devenir un expert sans passer par toutes les étapes nécessaires. Débutez en prenant du plaisir et les résultats seront meilleurs au bout des efforts cumulés.

Enfin, pour débuter l’aquarelle, il est également essentiel de fixer un objectif et exercer avec un sujet basique. Quand la performance s’améliore, il faut s’entraîner avec un sujet plus difficile. Par ailleurs, l’aquarelle applique des techniques différentes des autres peintures telles que celle à l’huile ou à l’acrylique. Elle s’apprend facilement tant que les outils nécessaires sont disponibles. Elle permet d’effectuer un dessin surprenant tant que l’apprenti investit du temps et de passion.

Consignes pendant la réalisation du chef-d’œuvre

Pour commencer, choisissez un sujet un peu plus simple comme l’image d’une fleur. En tentant de réaliser un portrait ou un paysage, l’expérience risque de vouer à l’échec. Les sujets complexes ne sont pas évidents pour un débutant. De plus, l’apprentissage d’une nouvelle chose se fait d’étape en étape. Que ce soit pour un débutant ou un habitué, débuter par un traçage léger avec un crayon HB facile à gommer avant d’appliquer l’aquarelle.

Avant de peindre, des gestes basiques sont essentiels tels que le dosage de l’eau sur le papier. Quelques pratiques un peu complexes surtout pour les débutants. En somme, plus la composition est maîtrisée, plus le résultat est satisfaisant. Cela crée une variété de teintes sur le fond et permet d’affecter plusieurs dégradations de couleur. 

La lithothérapie : comment se soigner avec des pierres ?