Lancer sa marque de vêtement : quelles sont les étapes à suivre ?

Lancer sa propre marque de vêtement nécessite une très bonne préparation que se soit en termes de logistique, de développement commercial ou de création.

Partir sur une étude du marché

Pour pouvoir lancer une marque de vêtement, il faut d’abord pouvoir se poser les bonnes questions à savoir celles qui concernent le milieu du projet envisagé: dans quelle branche de l’activité textile se spécialisera la marque? (c’est-à-dire se spécialisera t-elle plus dans les sous-vêtements, les costumes ou les vêtements basiques?). Quels seront les concurrents potentiels et quelle différence la marque aura par rapport à ces derniers? Autant de questions dont les réponses devraient permettre d’avoir une idée plus précise de la direction que devrait prendre la marque et des difficultés liées à son lancement. L’étude du marché passe aussi cependant par la sollicitation des clients potentiels, ou des clients cibles. Ainsi, afin d’avoir une idée plus précise de la demande, un sondage peut-être fait par exemple. Cela permettra de déterminer le pouvoir d’achat mais aussi les attentes des clients potentiels en terme de vêtement.

Définir l’identité de la marque

Pour lancer une marque de vêtement, il faut avoir une idée précise de ce que donnera la marque et cela passe par deux aspects. Le premier se rapporte au domaine de la création puisqu’il va falloir déterminer ce qui différenciera la marque, que se soit au niveau de l’originalité des créations ou au niveaux des prix. Le deuxième aspect se rapporte sur la marque et sa place sur le marché, car évidemment il faudra en terme d’image avoir un logo et une approche qui impactera chez le client potentiel. Il faut que ce dernier puisse reconnaître la marque et avoir une préférence sur celle-ci par rapport aux concurrents et cela passe par le visuel et la politique de communication adoptée.

Ériger les fondements juridique et financier

Quand les démarches préliminaires ont été accomplies, celles qui se rapportent à la structure que la personne veut donner à sa future marque de vêtement, il conviendra alors d’aborder les aspects plus pratiques de la création. Dans ce sens il sera utile d’aborder le volet juridique et le volet financier du lancement. Pour ce qui est du domaine juridique, il se fait en fonction de la structure du projet. Selon qu’il sera entrepris seul ou avec des investisseurs, plusieurs types d’entreprises peuvent convenir allant de la SARL par exemple vers la SA, avec chacun leurs spécificités. Pour ce qui est du volet financier, il est littéralement le noyau du projet car le lancement d’une marque de vêtement nécessite obligatoirement des fonds ne serait-ce que pour le démarrage. C’est dans cette optique que le procédé des investisseurs est avantageux bien que la banque, les aides gouvernementales ou le crowdfunding sont des options qui peuvent être envisagées.

Comment coudre sa robe de mariée soi-même ?
Nos conseils pour apprendre à tricoter comme nos grands-mères